Visite de Notre Dame-de-Paris et ses gargouilles © Nicolas Moreau Delacquis
Rencontres à l'Espace Rambouillet © Nicolas Moreau Delacquis
Nuit dans un Accueil Vélo © Nicolas Moreau Delacquis
Château Saint-Jean à Nogent-le-Rotrou © Nicolas Moreau Delacquis
Cascades de Mortain © Nicolas Moreau Delacquis
© Nicolas Moreau Delacquis
Photo souvenir devant le Mont-Saint-Michel © Nicolas Moreau Delacquis
Arrivée au Mont-Saint-Michel, terme de cet itinéraire de La Véloscénie © Nicolas Moreau Delacquis
© Nicolas Moreau Delacquis

Une formidable expérience

Un périple très coloré d’une semaine, à petite vitesse

Un voyage à vélo entre la capitale et la mer, fertile en émotions et découvertes.

Même s’il a fallu affronter les rigueurs giboulesques de ce début du mois d’avril, ce cyclo-pèlerinage reste pour moi une formidable expérience. Un périple très coloré d’une semaine, à petite vitesse, entre la capitale et la mer, fertile en émotions et découvertes.

Mis à part l’agitation de certains centres urbains, on est très souvent en pleine nature à l’écart des routes. Ce qui permet de rencontrer des lièvres, des faisans, des chevreuils ou des écureuils. Vallées de Chevreuse, de l’Eure, et de l’Huisne, forêts de Rambouillet et des Andaines, collines du Perche et du Mortainais, bocage normand … j’ai été frappé et séduit par la diversité des paysages.

Côté patrimoine, c’est également une multiplication de surprises avec de nombreux châteaux de styles différents, mais aussi des musées étonnants, ou des églises et des villages très pittoresques.

Et lorsque après ces longues heures de selle, le soleil daigne enfin illuminer la baie du Mont-Saint-Michel, les yeux deviennent humides pour saluer cette arrivée grandiose.